Avomo Assoumou Koki : « En matière de sûreté des aéroports, le Cameroun est au-dessus de la norme africaine »

2

Depuis ce lundi, se tient la première réunion du Comité national de sûreté. Il s’agit d’une instance nationale qui planche sur les problèmes de sûreté dans le secteur de l’aviation. Rencontrée en marge de ces travaux, la Directrice générale de la Cameroon civil aviation authority a répondu aux questions de bougna.net.

 

Vous avez lancé depuis ce lundi, 06 août, les travaux de la première réunion du Comité national de sûreté. Cette réunion se tient quelques jours après un rapport produit par l’Organisation de l’aviation civile internationale. Pouvez-vous nous dresser un état des lieux de la sûreté dans les aéroports camerounais ?

L’Organisation de l’aviation civile internationale est l’autorité  mondiale la plus autorisée pour donner l’état des lieux du Cameroun en matière de conformité aux normes de sûreté de l’aviation. Cet état des lieux montre que le Cameroun se conforme à 70,69% pour la conformité aux normes de l’OACI contenues dans l’annexe 17. Et à plus de 68% pour la supervision que l’autorité aéronautique fait du secteur.

 

Il y a trois ans, ce même organisme menaçait de faire fermer les aéroports camerounais, du fait du non-respect de certaines normes, notamment celles de sûreté. Aujourd’hui, le soleil semble être de retour. Comment avez-vous accueilli ces nouvelles ?

Ce sont de très bonnes nouvelles pour le Cameroun. Si je prends le cas de l’Afrique, la moyenne continentale est de 58%. Notre pays a vraiment progressé. Avec tous les efforts qui sont faits depuis un certain nombre d’années, en particulier à la suite du dernier audit de 2015, à la suite duquel l’OACI avait attiré l’attention du Cameroun avait été attirée sur certaines déficiences. Nous avons travaillé, et l’OACI est venue constater que les aéroports du Cameroun sont en de très bonne voie, et sont sécurisés.

 

C’est la première réunion ordinaire du Comité national de sûreté de l’aviation civile (CNS). Qu’est-ce qui sera débattu au cours de ces travaux ?

Pour cette réunion, nous voulons d’abord rendre compte. Comme vous l’avez relevé tout à l’heure, c’est la première fois que le Comité national de sûreté se réunit. C’est aussi la première fois qu’il se réunit après cet audit. Enfin, c’est la première fois que la réunion se tient après que l’autorité aéronautique ait reçu le rapport. Il faut bien savoir que le Comité national de sûreté est l’instance supérieure de stratégie d’organisation de la sûreté sur nos aéroports mis en place par le Président de la République. C’est une instance qui rassemble tous les acteurs, toutes les administrations qui travaillent à la sûreté. L’autorité de l’aéronautique ne joue qu’un rôle de coordination.

Le premier point sera de leur rendre compte en détail. Mais je vous ai dit qu’on a un score de 70%. Ça veut dire que nous pouvons. Et c’est notre souci en aviation de toujours mieux faire. Nous allons aussi discuter du plan d’action correctif pour continuer à améliorer le score du Cameroun.

Interview réalisée par bougna.net

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here