Grégoire Owona : J’ai donné des véhicules aux Inspecteurs du travail pour qu’ils aient les moyens pour faire du bon travail pour le pays

0
Crédit Photo: Bougna.net

Protéger ses collaborateurs, mais aussi justifier ses choix, après l’achat de 13 véhicules de Type Ford Ranger à 300 millions de FCFA. Des véhicules destinés à ses collaborateurs, dont des Délégués départementaux du travail et de la sécurité sociale. Voilà peut-être ce qui explique le caractère un peu va-en-guerre de Grégoire Owona, le ministre du Travail et de la sécurité sociale devant la presse conviée à la cérémonie de remise du matériel roulant. « Je leur ai donné les véhicules pour travailler… Faites vos enquêtes, dénoncez si vous voyez des voitures dans les deuils ou ailleurs comme vous dites », répond-il à une préoccupation sur l’utilisation qui en sera faite. Mais un mois seulement après la polémique autour des véhicules remis aux gouverneurs de région, Préfets et Sous-préfets par son collègue de l’Administration territoriale, Grégoire Owona n’oublie pas l’adage qui fait de l’argent le Nerf de la guerre. Pourquoi dépenser autant d’argent, acheter d’aussi grosses “bougna” pour de simples Inspecteurs du Travail ? Le ministre du Travail reste droit dans ses bottes. « L’objectif n’est pas de relever leur standing. L’objectif est qu’ils aient les moyens pour faire du bon travail pour le pays. C’est de ça qu’il s’agit ».

 

Monsieur le ministre, pouvez-vous adresser un message à l’intention des bénéficiaires de ces véhicules. Est-ce qu’on ne va pas les retrouver dans les funérailles, dans les cortèges de mariage etc. comme on en voit souvent ?

C’est à vous de faire vos enquêtes. Je n’ai pas à dire autre chose que ce que j’ai déjà dit.

On ne peut pas appréhender la question des véhicules de service sans manquer de noter qu’il y en a qui servent à autre chose que le service pour lesquels ils sont destinés.

Crédit Photo: Bougna.net

Ça c’est hors-sujet par rapport à la cérémonie. Je leur ai donné les véhicules pour travailler. Tout le reste est exclu. Je ne vais pas inventer les sanctions aujourd’hui. On connaît les sanctions. On sait qui est chargé de les appliquer. Faites vos enquêtes, dénoncez si vous voyez des voitures dans les deuils ou ailleurs comme vous dites. C’est aussi ça le rôle de la presse. D’éduquer le peuple.

A quoi doivent servir ces véhicules ?

Ces véhicules sont attribués pour la nouvelle inspection du travail qui veut que les inspecteurs aillent régulièrement dans les entreprises pour prévenir les incidents de travail, mais aussi les accidents de travail. C’est de ça qu’il s’agit. Il s’agit de prévenir parce qu’on se bat aujourd’hui pour davantage de travail décent et davantage de probité.

Quel est le coût du matériel que vous venez d’offrir ?

Crédit Photo: Bougna.net

Ces voitures ont coûté plus de 300 millions de FCFA. A travers cette nouvelle acquisition, le gouvernement manifeste une fois de plus sa ferme volonté de créer toutes les conditions nécessaires pour nous permettre d’atteindre nos objectifs stratégiques au cours de ce septennat des grandes opportunités. Septennat qui accorde une place de choix au travail décent, à travers la protection des travailleurs, et la sécurité sociale pour tous.

Des Ford Ranger pour des Inspecteurs du Travail, c’est quand même relever le standing de ces agents de l’Etat non ?

L’objectif n’est pas de relever leur standing. L’objectif est qu’ils aient les moyens pour faire du bon travail pour le pays. C’est de ça qu’il s’agit. Nous avons un challenge. C’est que les Camerounais doivent entrer définitivement dans le travail décent. Les inspecteurs ont le devoir d’apporter leur contribution à travers ce qu’ils doivent faire. Autrement dit, l’impulsion qu’on donne dans la politique du Président Biya c’est de prévenir les incidents dans les conflits de travail, d’éviter les accidents dans la réalisation de divers chantiers.

 

 

Lire aussi :

28/12/2018      Le ministre du Travail achète des Ford Ranger à 300 millions pour 13 délégués départementaux 

13/12/2018      Le programme national de lutte contre les zoonoses émergentes s’offre une station Wagon et deux Pick up 4×4 pour 100 millions 

19/11/2018      Paul Atanga Nji : « Les autorités administratives camerounaises ont besoin de ces véhicules pour travailler » 

14/09/2019      Zacharie Perevet signe un chèque de 75 millions à Tractafric Motors Cameroon pour l’acquisition de véhicules 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here