Cameroun : Mohamed Diop, Directeur chez Bolloré juge « illusoires » les projections de trafic de TIL au PAD

0
Mohamed DIOP Bolloré

Pour sa première sortie médiatique après la lettre adressée par Cyrille Bolloré à Paul Biya, Mohamed Diop n’est pas allé de main morte pour parler de Terminal Investment Limited (TIL). Le nouvel adjudicataire provisoire du Terminal à Conteneurs du Port de Douala Bonabéri.

Dans un post publié sur son compte LinkedIn, le Directeur régional Golfe de Guinée (Cameroun, Centrafrique, Guinée équatoriale, Tchad) chez Bolloré considère que « Les projections de trafic du nouvel adjudicataire publiées par le PAD sous-tendant le montant des redevances sont tout simplement illusoires ».

A LIRE SUR BOUGNA.NET

Ce que le Cameroun gagne avec l’entrée de TIL dans la concession du Terminal à Conteneurs du Port de Douala-Bonabéri

Pour rappel, TIL, qui négocie actuellement les termes de son contrat avec le PAD, projette de porter, sur les 15 premières années, le trafic à 9,139 millions d’EPV sur le Terminal à Conteneurs de Douala-Bonabéri. Ce qui devrait faire doubler le chiffre d’affaires, pour atteindre un peu plus de 1 000 milliards de FCFA.

Une projection qui ne justifie pas la mise à l’écart du Groupement APMT/Bolloré Transport & Logistics dans la course pour l’attribution de la concession lancée par Cyrus Ngo’o, le Directeur général du PAD.

Interviewé par la Radio France Internationale (RFI) ce 02 octobre, Mohamed Diop s’est autorisé une comparaison entre l’offre de Bolloré et celle de Terminal Investment Limited (TIL). « Les tickets d’entrée proposés par les deux candidats ont été significativement revus à la hausse et sont de 24 milliards de francs CFA. Alors que DIT avait fixé un ticket d’entrée à 600 millions de FCFA. Le total des redevances sur les quinze ans de concession… DIT sera à 62 milliards de francs CFA et TIL à 357 milliards. »

A LIRE SUR BOUGNA.NET

Cameroun : Cyrille Bolloré demande à Paul Biya d’intervenir sur la concession du Terminal à conteneurs du Port de Douala-Bonabéri

Avant de conclure que « Douala International Terminal peut être fière des succès enregistrés au cours de ces 15 années de concession : +151 % volumes. Nous remercions les autorités qui nous ont fait confiance, mais dénonçons les conditions dans lesquelles le Groupement APMT/Bolloré Transport & Logistics a été exclu au stade de la pré-qualification alors que nous gérons 80 terminaux à travers le monde et affichons +33 milliards d’euros de capitalisation boursière ».

Manœuvres

Avec cette énième sortie, le groupe Bolloré maintient la pression sur le Cameroun. Et confirme sa détermination à ne pas lâcher du lest sur le Terminal à Conteneurs du Port de Douala-Bonabéri.

Ceci malgré les dernières informations révélées par “Le Courrier Confidentiel”. Le journal qui parle d’une réunion secrète organisée le 19 août 2019, dans une discrète résidence genevoise. En présence de Jean Luc Schaffhouser, député européen et « lobbyiste du président Biya au Parlement européen », de Ferdinand Ngoh Ngoh, secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun et Alexis Kohler, Secrétaire général de l’Elysée.

Ce dernier, rappelle Le journal, « réputé très proche de Macron, l’on dit qu’il est son jumeau, a été Directeur de Cabinet au Ministère de l’Économie, est un cadre supérieur du groupe MSC. Pire, sa mère est actionnaire de ce puissant groupe dont le capital est majoritairement détenu par ses cousins. Des faits qui ont soulevé bien d’observations ».

La réunion, précise “Le Courrier Confidentiel”, portait sur l’attribution du terminal à conteneur du PAD dont le contrat de son concessionnaire arrivait à expiration le 31 décembre 2019. « L’Élysée n’étant pas contre la volonté du Palais d’Etoudi de ne pas renouveler le contrat de l’opérateur DIT, filiale du groupe Bolloré. C’est à l’issue de cette réunion, qu’est sorti du chapeau, le nom de Terminal Investment Limited. (TIL), filiale de Mediteranian Shopping Compagny (MSC), propriété du milliardaire Gianluigi Aponte, pour remplacer DIT ».

 

Lire aussi :

16/09/2019      Cameroun : Le PAD choisi TIL pour la gestion et l’exploitation de son Terminal à Conteneurs 

10/01/2019      Qui sont ces géants qui veulent prendre la place de Bolloré sur le Terminal à Conteneurs du Port de Douala-Bonabéri ? 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here