Tunisair relance son projet de vols directs entre Tunis et Douala

3

Les derniers réglages de ce projet annoncé en juin 2017 sont en cours. Une délégation tunisienne a séjourné à Yaoundé en mi-janvier dernier pour discuter avec la CAA des formalités administratives.

Après Royal Air Maroc et Turkish Airlines (les seules compagnies aériennes à desservir la Tunisie), Tunisair règle les derniers réglages de l’ouverture de sa ligne Tunis-Douala. C’est en tout cas ce qu’on retient de la séance de travail qui a eu lieu entre une délégation de la compagnie de transport aérien tunisienne et les responsables de l’autorité de l’aéronautique civil (CAA) le 17 janvier dernier. Si l’information relative à l’ouverture d’une desserte entre Douala et la capitale tunisienne n’est pas nouvelle (les premiers vols étaient attendus en 2015) le ministre tunisien des affaires étrangères Khemaïes Jehinaoui croit que l’année 2018 sera la bonne pour l’atterrissage des premiers avions à l’Aéroport international de Douala.

Au-delà de la simple bataille aérienne, Tunisair veut s’imposer dans un marché dominé de plus en plus porteur, aujourd’hui dominé par Turkish Airlines et Royal Air Maroc. D’après les statistiques actuellement disponibles, les échanges économiques entre le Cameroun et la Tunisie sont passées de 10 milliards FCFA en 2010 à 15 milliards FCFA en 2015. Au cœur de ces échanges, l’agro-industrie, les hydrocarbures, les matériaux de construction, les produits pharmaceutiques, le Ciment, et des machines et des équipements de production.

A côté des échanges commerciaux, la Tunisie est devenue une destination pour les étudiants camerounais. Un bilan de la coopération entre les deux pays dressé par l’Ambassadeur de Tunisie au Cameroun fait état de ce que le nombre d’étudiants camerounais en Tunisie a atteint un chiffre record de 1500 étudiants inscrits dans les universités privées. De même, le pays d’Abdel Aziz Bouteflika apparaît comme une vraie alternative médicale pour les camerounais qui la préfèrent aux formations sanitaires européennes pour la qualité de ses services hospitaliers, et la qualité de ses infrastructures. En novembre 2016 par exemple, Alain Noël Mekulu Mvondo, le Directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) a signé avec Slim Maraoui, de la Tunisia Medical Services (un hôpital présenté comme ayant le même plateau technique que les hôpitaux français) une convention permettant les évacuations sanitaires de ses employés.

Sur son site Internet, l’autorité de l’aéronautique civil explique l’ouverture de la ligne Tunis-Douala cible aussi le marché sous-régional. En effet, explique Tunisair va utiliser le hub de Douala, comme point de pénétration du marché de l’Afrique centrale. Avec l’extension des dessertes vers Libreville (Gabon) et N’Djamena (Tchad).

Frégist BERTRAND

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here