Tout savoir sur l’Embraer ERJ-145 lr, l’avion avec lequel de Camair-Co a fêté le Ramadan

0
Une vue de l'Embraer ERJ-145 lr. Crédit Photo: Controller.com

Un nouvel avion pour fêter l’Eid Mubarak. C’est ainsi qu’on peut interpréter le premier galop d’essai de Louis Georges Njipendi Kouotou le nouveau Directeur Général de la Camair-Co. L’aéronef, à peine acquis par la compagnie nationale, a célébré son baptême de feu la tête sur la lune.

Selon le programme de vols présenté par « L’Etoile du Cameroun », l’Embraer ERJ 145 a réalisé 23 vols vers 15 destinations domestiques. Principalement pour relier les deux capitales (Douala Yaoundé) aux capitales régionales du septentrion. A savoir Garoua, Maroua, et Ngaoundéré.

L’appareil rentré en service le 1er juin 2019 « fait partie du train de mesures envisagées afin de faciliter les déplacements à l’intérieur du pays, mais également pour la relance des activités de la compagnie », explique l’entreprise dirigée par Louis Georges Njipendi Kouotou.

L’avion a été acquis sous forme de location à environ 193, 581 millions de FCFA, a appris bougna.net auprès de sources concordantes au ministère des Finances et au sein de Camair-Co.

Que vaut vraiment cet appareil ?

L’Embraer ERJ 145 est ce qu’on appelle dans le secteur de l’aéronautique un avion de transport régional. Pour transporter ses 50 passagers, les fabricants brésiliens l’ont doté d’un biréacteur qui lui permet d’avoir une autonomie de 2 500 kilomètres.

Ses deux moteurs Rolls Royce AE 3007 installés à l’arrière lui ont permis de conquérir rapidement le marché, et devenir, selon plusieurs sources, l’un des jets régionaux les plus populaires du monde. A côté du Bombardier CRJ de fabrication canadienne, ajoute l’encyclopédie Wikipedia.

Qui roule avec ce type d’appareil

Si les camerounais commencent à découvrir l’Embraer ERJ 145 lr, sur le continent africain, plusieurs compagnies font déjà confiance à l’aéronef. Mais dans la plupart des cas, c’est l’autre version, l’Embraer E190 (plus grand avec 100 places) qui rafle la mise.

Le plus grand consommateur de ces avions c’est le transporteur Kenya Airways. L’entreprise kenyane compte 15 Embraer E190 dans sa flotte. Ce type d’aéronef représente d’ailleurs près de la moitié de ses avions. Pour rappel, Kenya Airways compte 34 appareils, dont Huit Dreamliner, Huit Boeing 787-800, quatre Boeing 737-700, et deux Boeing 737 300.

Royal Air Maroc, 55 avions, compte aussi 4 Embraer E190 dans sa flotte « jeune avec une moyenne d’âge de 8 ans », explique une source généralement bien informée au sein de la compagnie de transport.

Rappelons qu’en dehors des Embraer E190, la flotte de RAM se compose de 36 de type Boeing 737 Nouvelle Génération. Et de 5 ATR de type 72-600 spécialement utilisés pour les vols domestiques et régionaux.

12 accidents depuis 2000

Le nouveau « Joujou » de Camair-Co traîne cependant une longue histoire sombre. Selon le site spécialisé www.1001crash.com, 12 accidents d’avion du constructeur Embraer ont été enregistrés depuis l’an 2000. Des accidents qui ont fait 167 victimes.

L’un des plus récents a eu lieu en mars 2019 dernier. L’appareil de type Embraer ERJ-145 XR de la compagnie américaine United Express (opéré par CommutAir), après une deuxième tentative d’atterrissage à l’aéroport régional de la Presqu’île-Northern Maine (États-Unis) rencontre un problème.

Accident Embraer ERJ-145 XR United Express 2. Crédit Photo: aviation-safety.net

« L’une des jambes de train d’atterrissage s’est séparée et a été encastrée entre le fuselage et le moteur n ° 1. La section du nez a été sérieusement endommagée. Un membre de l’équipage et deux passagers ont été blessés », raconte la plateforme spécialisée aviation-safety.net.

L’accident le plus meurtrier reste celui survenu le 24 août 2010 à Yichun, en Chine. L’avion de type Embraer 190-100 LR de la compagnie Henan Airlines s’écrase à l’atterrissage sur l’aéroport de Yichun. Des 96 passagers, 42 personnes sont tuées, 7 personnes sont gravement blessées, et les 47 autres sont légèrement blessées.

Crash Henan Embraer ERJ190 Chine. Crédit Photo: 1001crash.com

« Un épais brouillard et une visibilité de 300 mètres régnaient sur l’aéroport municipal de Yichun’s Moon Mountain. La tour de contrôle a autorisé l’avion à atterrir. L’équipage annonça avoir les lumières de l’aéroport en vue », lit-on sur 1001crash.com.

Mais, ajoute le journal en ligne, « l’appareil impacta le sol environ 1500 mètres (4900 ft) avant la piste, glissa sur l’herbe avant de se briser en plusieurs morceaux. Un incendie s’est ensuite déclaré et a dévasté l’avion. L’Embraer s’est stoppé à environ 500 mètres (1650 ft) de la piste ».

 

Lire aussi :

31/05/2019      Ernest Dikoum : Pourquoi la mise en œuvre du Plan de relance de Boeing n’était pas urgente 

27/05/2019      Louis Georges Njipendi Kouotou (DG Camair-Co) : La réouverture de la ligne de Paris avant décembre est un défi que nous devons relever 

24/05/2019      La colère de Motaze qui montre le malaise profond au sein de Camair-Co 

24/04/2019      Le cas Camair-Co, au menu de la 4e revue du Programme économique et financier du Cameroun par le FMI 

26/03/2019      Comprendre l’incident du vol TJ-QDA de Camair-Co à l’aéroport de Bafoussam Bamoungoum 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here