Grand Dialogue National : Le MINTP et l’Ambassadeur de Tunisie étudient les conditions du retour de SOROUBAT sur la route Ekondo Titi- Kumba

1
Jalel Snoussi et Emmanuel Nganou Djoumessi. Crédit Photo: bougna.net

Jalel Snoussi, l’Ambassadeur de Tunisie au Cameroun ne le cache pas. C’est au cours des assises du Grand Dialogue National (GDN) qu’il a rencontré Emmanuel Nganou Djoumessi, et qu’ils ont pu discuter de l’avenir des entreprises de BTP tunisiennes sur les projets d’infrastructures routières au Cameroun dans les régions anglophones.

A LIRE SUR BOUGNA.NET

Grand Dialogue National : Le gouvernement va relancer les projets de construction des routes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest

Hasard de calendrier ou véritable retombée de cette grande assise nationale ? Le diplomate tunisien n’en sait rien. Il est par contre certain d’une chose : c’est au cours de cette rencontre qu’ils ont décidé de se retrouver ce lundi 07 octobre au ministère des Travaux Publics (MINTP). Objectif : discuter des conditions d’un retour « de certaines entreprises et bureaux d’études tunisiens contractualisés dans le cadre de l’exécution des projets dans les régions anglophones ».

Les cas SOROUBAT

Parmi lesdites entreprises, SOROUBAT est celle qui a payé le plus lourd tribut dans la crise anglophone. Le 15 mars 2018, un ingénieur tunisien et deux techniciens camerounais sont enlevés dans la région du Sud-Ouest. Après cinq jours de captivité, les forces armées camerounaises repèrent leur lieu de détention dans le département de la Mémé, et organise une opération pour libérer les captifs.

L’assaut lancé à 04h du matin ce 20 mars, permet de libérer les trois techniciens de SOROUBAT. En laissant sur le carreau quatre éléments des éléments attribués aux forces pro-ambazoniennes. La dépouille d’un autre ingénieur, tué par les ravisseurs, est par ailleurs récupérée par les forces camerounaises.

Ce rapt survenu sur la route Ekondo Titi-Kumba n’est pas le premier perpétré contre les employés de la société SOROUBAT. Quelques jours plus tôt, les 14 et 15 mars 2018 deux autres techniciens camerounais de la même société sont enlevés à Fiango (à quelques kilomètres de Kumba).

A LIRE AUSSI SUR BOUGNA.NET

Route Babadjou-Bamenda : le chantier de Sogea-Satom à l’épreuve des attaques des sécessionnistes

Affectés aux travaux sur la route Kumba-Isangele, ils sont menacés d’exécution en cas de non-paiement d’une rançon de 50 millions demandée par les ravisseurs, puis remis en liberté. Cet énième kidnapping contraint l’entreprise à garer tous ses engins, et à abandonner les chantiers.

Cahiers d’un retour…

Ce 07 octobre 2019, Emmanuel Nganou Djoumessi et Jalel Snoussi ne sont pas ressortis avec une solution concrète permettant un retour des entreprises tunisiennes sur les chantiers des régions anglophones.

« J’étais avec monsieur le ministre pour parler de la reprise des chantiers pour les entreprises tunisiennes. Surtout après la suspension du projet d’Ekonto Titi-Kumba pour les raisons que vous connaissez. Monsieur le ministre, comme toujours, a été très compréhensif. Nous avons fait un débat de qualité », a réagi le diplomate tunisien à bougna.net.

Avant d’ajouter que. « Maintenant, on est au stade de réflexion, de prospection. Dès qu’il y aura quelque chose de plus concret en la matière, vous serez bien sûr évidemment informés que ce soit par moi ou par monsieur le ministre ».

Portefeuille

Le portefeuille projet des entreprises et BET d’origine tunisienne est estimé à 102,478 Milliards FCFA, pour dix marchés attribués. Dont sept contrats PLANUT pour un montant total de 93,477 milliards, deux dans le cadre des projets BAD-BM pour un montant total de 3,477 milliards et un  exécutés sous la supervision de la direction des Investissements routiers pour un montant de 5,387 milliards.

Sur le chantier Ekondo Titi-Kumba par exemple, SOROUBAT devait construire une route de 60 kilomètres, pour une enveloppe de 38,2 milliards de FCFA.

 

Lire aussi :

11/04/2019      Les parlementaires du Nord-Ouest pour un « droit de regard » dans l’exécution des projets d’entretien routier

25/07/2018      La Présidence choisit le tunisien Soroubat pour réaliser le projet routier Foumban-Matapit 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here