Loi de Finance 2019 : Le gouvernement veut supprimer l’abattement de 20% sur la valeur imposable des pneumatiques

1
Crédit photo: l'Economiste

Le gouvernement va supprimer l’abattement de 20% sur la valeur imposable des pneumatiques en 2019. C’est l’une des mesures inscrites dans la Loi de Finances de l’année prochaine, actuellement soumise à l’examen des parlementaires à l’Assemblée nationale.

Cette mesure avait été insérée dans la Loi de Finances 2011. A l’époque, le gouvernement espérait atteindre deux objectifs. Premièrement, limiter l’importation des véhicules de plus de 20 ans. Les données fournies par la Direction générale des Douanes (DGD) montrent qu’entre 2010 et 2014, le nombre de véhicules neufs importés était en baisse d’environ 30%. Les camerounais ont importé 7 000 véhicules neufs en 2010, contre 5000 en 2014.

Deuxième raison, limiter le nombre d’accidents de la circulation. D’autres données, fournies cette fois par la Délégation générale à Sûreté nationale (DGSN) montrent un pic de la récurrence des accidents, notamment en zone urbaine. Entre 2010 et 2011 (année d’entrée en vigueur de l’abattement) par exemple, le nombre d’accidents survenus en zone urbaine était passé de 14 211 à 15397, puis à 18 807 en 2012. La courbe n’a retrouvé sa tendance baissière qu’à partir de 2013 (avec 14 562 accidents), pour tomber à 5 716 accidents en 2014 (année qui garde jusqu’à ce jour le niveau le plus bas d’accidents de la circulation en zone urbaine).

Quel rapport avec la pneumatique ? Toutes les études produites au cours de cette période sont claires. 70% des accidents de la circulation sont causés par le mauvais état du véhicule. D’autres études plus récentes, comme le rapport de l’Onu sur la sécurité routière, montrent que 2,8% des accidents de la circulation survenus en zone urbaine sont dus aux pneus défectueux.

La mesure a-t-elle tenu la promesse des fleurs ? Non, pensent des experts, qui constatent qu’elle a plutôt encouragé un phénomène d’inondation du marché national par les pneus de seconde main, et de qualité douteuse. Ce qui est sûr, c’est que la reprise des ventes des véhicules neufs peut justifier la suppression de l’abattement.

 

Lire aussi :

19/10/2018      Le ministère des Transports va injecter 200 millions dans les opérations de sensibilisation sur la sécurité routière 

10/10/2018      Le Camerounais Blue Spirit lance une campagne de lutte contre l’utilisation des pneus défectueux 

10/09/2018      Premiers bruits de moteur au Salon de l’automobile et de la sécurité routière dès le 28 novembre à Yaoundé 

28/08/2018      15,39% des accidents survenus en zones urbaines camerounaises sont dus au mauvais état des véhicules (Rapport) 

13/07/2018      Comment choisir ses pneus ? 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here