MBIMI Prisca : « La Journée sans voiture a permis à la CUD d’informer, et d’éduquer sur les enjeux de la mobilité urbaine »

0
Crédit Photo: bougna.net

Prisca Mbimi a certainement un visage de Miss et un look d’hôtesse de l’air. Mais rassurez-vous, son environnement quotidien est loin d’être similaire aux endroits où on sourit aux passagers, ou aux salons où le déhanchement et la déambulation d’un corps moulé dans une belle tenue sont les maîtres-mots. Dans la très cosmopolite et populeuse Douala, c’est elle qui est chargée de gérer les questions de mobilité. Bref, la Chef service des Transports et de la Mobilité à la Communauté urbaine de Douala (CUD) doit être assez rigoureuse et charismatique à la fois, pour se faire entendre des près de 400 000 moto-taximen qui essaiment les rues de la capitale économique. Son dernier coup de maître a eu lieu il y a un mois. Imposer l’interruption de la circulation des voitures entre le carrefour Soudanaise et le carrefour Ancien Dalip pendant une journée. Un projet intitulé « Journée sans véhicules », qui a permis aux piétons et aux cyclistes, de reprendre le contrôle de la route. Mais aussi un clin d’œil à l’environnement de cette ville la plus polluée du Cameroun. Invitée à prendre place dans notre bougna, Prisca Mbimbi explique comment elle a réussi à enlever la clé sur le contact des véhicules, et parle de l’importance de ce projet qui rentre dans le cadre de l’initiative « Mobilize You City ».

La Communauté urbaine de Douala a organisé il y a près d’un mois une “Journée sans véhicules”. Pourquoi avoir organisé ce concept?

La Ville de Douala a été officiellement retenue dans l’initiative « Mobilise Your City » lors de la COP21. Une démarche de planification de mobilité urbaine soutenable visant à améliorer la circulation et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Dans ce cadre, avec le soutien financier et technique de l’AFD et du CODATU, la Communauté urbaine de Douala (CUD) élabore son plan de restructuration de transport public. En prenant en compte tous les modes de déplacement (surtout la marche).

A cet effet, La Journée sans voiture baptisée la rue pour tous avait pour principal objectif d’informer, éduquer et communiquer sur les enjeux sociaux (promotion de la Mobilité douce, confort dans les transports, accessibilité à tous,…) et environnementaux (réduction des émissions de GES et de l’effet d’îlot  de chaleur) de la mobilité urbaine.

C’était une invite pour tous les usagers de participer aux processus décisionnels devant aboutir à l’identification des solutions efficaces permettant d’améliorer la vie en ville.

Comment les populations de Douala ont-elles réagi face à ce concept? Ont-elles suivi? Si oui, dans quelles zones?

Ce concept est nouveau pour beaucoup et nous contribuons à le vulgariser à travers les actions de sensibilisation, et de communication de proximité. L’adhésion est de fait progressive. Toutefois, nous avons des retours positifs. Plusieurs apprécient qu’une rue à fort trafic et donc assez polluée puisse faire l’objet d’une diminution de polluants pour une journée. Certains souhaitent qu’une fréquence soit d’ailleurs fixée. Monsieur le Délégué du Gouvernement, Fritz Ntone Ntone donnera les détails dans les prochains jours.

Pour ce concept, un tronçon de route a été sélectionné. Il s’agissait de celui entre le carrefour Soudanaise et le carrefour Ancien Dalip.

Que prévoit l’avenir. La CUD va-t-elle multiplier ce genre d’initiative?

La CUD est engagée dans une démarche visant la protection de l’environnement à travers des actions précises par secteur. Les Transports sont une source, si non la plus polluante de la Ville eu égard l’augmentation exponentielle du parc de véhicules. Aussi, continuera-t-elle de sensibiliser à travers ce concept et bien d’autres.

La ville de Douala est célèbre pour son trafic jugé dense, et sa mobilité difficile, notamment dans les principales pénétrantes. Quelles sont les solutions mises en œuvre et envisagées pour fluidifier le trafic dans cette ville?

La ville de Douala est en train d’élaborer le Plan de Mobilité Urbaine Soutenable (PMUS). Avant la mise en œuvre des mesures, nous relevons que l’aménagement des accès Est et Ouest vise l’augmentation du débit du trafic. L’infrastructure ne suffit pas, l’organisation des Transports et la lutte contre le désordre urbain participent des actions menées par la Communauté Urbaine De Douala pour relever ce défi.

 

Lire aussi :

10/12/2018      Transport urbain de masse : le gouvernement prépare un plan de restructuration de Stecy 

06/12/2018      Atterrissage réussi pour l’A320-200 de Congo Airways à l’Aéroport international de Douala 

04/12/2018      Finexs Voyages, Buca et Touristique au Top du Sommier d’infractions de la prévention routière 

30/11/2018      Congés de Noël 2018 sous haute surveillance sur les axes routiers du Cameroun 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here