12, 337 millions de F et trois mois de suspension pour l’ancien régisseur de l’Aéroport international de Yaoundé-Nsimalen

0

12, 337 millions de F et trois mois de suspension pour l’ancien régisseur de l’Aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. C’est la décision que vient de prendre le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, à l’encontre de Mekinda Mengue parfait Patrice. Une décision portant mise en débet prise conformément aux dispositions des articles 38 à 40 du Décret du 03 novembre 1978.

Selon Louis Paul Motaze, la décision concerne la période au cours de laquelle Mekinda, Mengue parfait Patrice officiait en qualité de régisseur dans la place aéroportuaire internationale. Le contractuel d’administration, actuellement en service à la recette régionale des Impôts du Centre régional des Impôts du Centre 1, est accusé d’avoir commis une « faute professionnelle grave, portant atteinte à l’éthique, la dignité et l’honorabilité de la fonction publique de l’Etat », explique Louis Paul Motaze.

Conformément aux dispositions des articles 38 à 40 du Décret du 03 novembre 1978, le ministre a instruit au DGTCM d’établir sur le compte 4741012000 débet des comptables publics, domicilié à la paierie générale du Trésor, un ordre de paiement de 13, 377 millions au profit de la Trésorerie générale de Yaoundé.

« Sans préjudice de l’application des dispositions de l’instruction du ministère des Finances du 12 janvier 1985, du Directeur du Trésor relative à l’affectation du cautionnement des comptables pour régularisation des débets, le recouvrement du titre de recette visé à l’article précédant sera confié au payeur général du Trésor et poursuivi par toutes les voies de droit, notamment par précompte automatique sur le salaire de l’intéressé », conclut le ministre des Finances.

Depuis son arrivée au ministère des Finances, Louis Paul Motaze semble vouloir marquer son séjour par l’assainissement et la rectitude professionnelle. On se souvient que quelques jours après son entrée au bureau du 5e étage, l’ex-Minepat avait lancé une opération de comptage physique du personnel de l’Etat. Ce qui avait notamment permis de révéler l’existence de plusieurs milliers de dossiers d’agents fictifs dans le fichier solde de l’Etat.

 

Lire aussi :

Plus que quelques jours avant la livraison du Poste d’accès piste de l’aéroport international de Maroua Salak 

Trois cadres du Port autonome de Douala poursuivis pour le détournement de 181 millions de FCFA

La CCAA donne le « top départ » aux aéroports de Bafoussam et Bertoua 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here