Le Centre de formation de la CCAA devient le premier en Afrique centrale certifié OACI en sûreté de l’aviation civile

2
Crédit Photo bougna.net

Le Centre de formation de la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA) est, depuis ce mardi, 13 novembre 2018, le premier centre de la sous-région Afrique centrale certifié par l’Organisation de l’aviation civile (OACI) en sûreté de l’aviation civile (Centre de formation AVSEC). La distinction a été remise à Assoumou Paule Epouse Koki, la Directrice générale de la CCAA par Jallow Mam JAIT, le Directeur de la région Afrique de l’OACI.

Avec cette certification, le Centre de formation de Douala (situé dans la zone aéroportuaire) fait rentrer le Cameroun dans la très sélecte liste des six pays abritant un centre de formation certifié par l’OACI. Après le Maroc (Casablanca), la Tunisie (Tunis), Afrique du Sud (Johannesburg), Kenya (Nairobi), et Sénégal (Dakar). Dans le monde, seuls 34 pays abritent des centres de formation certifiés par le régulateur mondial du transport aérien.

Comment en est-on arrivé là ? Cet endossement vient à la suite de l’évaluation du Centre de formation qui s’est faite du 10 au 12 juillet 2018 à Douala par les experts de l’OACI. Cette évaluation a permis de conclure que le centre de formation de la CCAA dispose d’infrastructures, des installation, des ressources humaines et des procédures opérationnelles qui répondent aux standards internationaux. Cette réussite est le résultat de près de trois ans de travail acharné, en équipe, y compris l’établissement de procédures et la mise en place de ressources humaines compétentes.

Qu’est-ce qui change dans le fonctionnement du Centre de formation de la CCAA avec cette certification ? D’abord les offres de formation. Le centre va ainsi désormais pouvoir délivrer une gamme étendue de cours de formation pour l’Afrique centrale et de l’Ouest et coopérer avec les autres centres OACI de formation en sûreté de l’aviation civile, dans le but d’améliorer la mise en œuvre de l’annexe 17 à la Convention de l’aviation civile internationale à l’échelle mondiale. Mais la plus-value est d’ordre structurel. La certification du centre de formation de la CCAA confirme les bonnes notes du Cameroun en matière de sûreté.

« Ce sont de très bonnes nouvelles pour le Cameroun. Avoir ce centre localement veut d’abord dire que tous nos personnels pourront avoir des formations agréées OACI sans se déplacer. De plus, nous pouvons donc appuyer tous les autres centres de la région. C’est une importance majeure, qui montre la volonté du Cameroun de toujours maintenir un haut niveau de sûreté de ses activités », a réagi Paule Assoumou Koki, la Directrice générale de la CCAA.

 

Lire aussi :

07/11/2018      La CCAA et les compagnies de transport aérien affrètent leurs avions pour la CAN Cameroun 2019 

02/11/2018      Début des travaux de construction de l’immeuble-siège de la CCAA dans la zone aéroportuaire de Nsimalen 

31/10/2018      Une taxe carbone imposée aux compagnies de transport aérien dès le 1er janvier 2019 

07/09/2018      La CCAA donne le « top départ » aux aéroports de Bafoussam et Bertoua 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here