Port de Kribi : Selon Alain Patrick MPILA AYISSI (DAME), les travaux de la phase 2 reprennent « dans les prochains jours »

0
Alain Patrick MPILA AYISSI.

Les travaux de construction de la phase 2 du Port de Kribi démarrent « dans les prochains jours ». Alain Patrick MPILA AYISSI, Directeur de l’Aménagement et de l’Environnement (DAME) du PAK (photo), fixe même à février la date de reprise desdits travaux.

Dans une interview publiée dans la traditionnelle newsletter du PAK, le DAME explique la reprise des travaux a été retardée pour permettre de régler un ensemble de préalables. « Il faut dire que certains travaux préparatoires avaient démarré en novembre 2017 et ont été suspendus en novembre 2018. Les préalables étaient liés à la finalisation des mécanismes de remboursement ; le paiement en totalité de l’avance de démarrage et bien d’autres conditions précédentes ».

A LIRE SUR BOUGNA.NET

Port de Kribi : Patrice Melom espère voir les privés prendre l’entièreté des financements des constructions de la phase II

Les travaux qui démarrent en février prochain vont notamment permettre de prolonger le mur de quai sur 715 m ; de rallonger la digue de protection d’une longueur d’environ 675 m, et d’aménager la chaussée portuaire couvrant une superficie globale d’environ 37 hectares ; d’aménager une aire de stockage pour conteneurs d’une superficie d’environ 19 hectares.

Le DAME ajoute qu’au cours de cette phase, l’entreprise chinoise procèdera à la fabrication, la fourniture et la ma mise en place des équipements dont 5 portiques de quai (STS) ; 15 portiques pneumatiques de parc (RTG) ; 3 chargeurs pour conteneurs vides ; 25 tracteurs (120kN).

Cette reprise des travaux de la phase 2 a été rendue possible grâce au lancement de travaux préparatoires. « Notamment le dragage des aires de manœuvre, de navigation et des souilles ; l’ingénierie de base avec tout ce qu’il y a comme investigations géotechniques en mer, à terre, topographie ; géophysique ; etc. Le taux d’exécution global des travaux préparatoires se situe à 10% », apprend Alain Patrick MPILA AYISSI.

A LIRE AUSSI SUR BOUGNA.NET

Pour plus de compétitivité, le PAK place la barre haut, et part calquer les modèles Ouest africains

Le PAK s’est fait assister dans cette tâche par plusieurs structures techniques. A l’instar du Groupement de bureaux d’études techniques STUDI INTERNATIONAL / INROS LACKNER / STUDI CAMEROUN, pour assurer la Mission de contrôle et de surveillance technique.

Le groupement de bureaux d’études LOUIS BERGER/BEC LA ROUTIERE pour assurer l’Assistance à la Maitrise d’Ouvrage. Et l’implication du LABOGENIE comme Assistance Géotechnique à Maitrise d’Ouvrage (AGMO) est envisagée.

Selon le DAME, un rallongement des délais d’exécution est prévu. Des 42 mois de délais initialement prévus « sur la base des travaux qui ont déjà été effectuées, il y a une optimisation qui doit être faite avec l’entreprise. Néanmoins, il faudra compter entre 30 et 36 mois pour la réception provisoire desdits travaux, soit trois ans », conclut-il.

Pour mémoire, la phase II coute environ de 794 millions de Dollars, soit près de 400 milliards de FCFA.

 

Lire aussi :

28/09/2019      Cameroun : Le Port autonome de Kribi confie la gestion de ses projets de BTP au MATGENIE 

14/08/2018      Un Centre des affaires de classe internationale annoncé dans l’enceinte portuaire de Kribi 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here