Au Cameroun, CHEC crée la société Kribi Highway Mangement (KHM) pour exploiter l’autoroute Kribi-Lolabé

0
Siège social Kribi Highway Management

Kribi Highway Management (KHM), c’est le nom de la société de projet créée par la China Harbour Engineering Company (CHEC) pour assurer la maintenance et l’exploitation de l’autoroute Kribi-Lolabé et le poste de péage de MBEKA’A.

A lire : Cameroun : La mise en service de l’autoroute Kribi-Lolabé programmée pour ce 29 juillet 

« Conformément aux dispositions du contrat, le Partenaire Privé à la date de signature du Contrat (en 2020 Ndlr.) était la société China Harbour Engineering Company (CHEC).  Aux droits et obligations de cette entreprise, est venue se subroger la société de projet (Kribi Highway Management) créée par CHEC, et qui est devenue le véritable Partenaire Privé pour toute la durée du Contrat », explique-t-on au Ministère des Travaux Publics (MINTP).

Le contrat

Le Contrat a été conclu pour une durée de 31 ans à partir de sa date d’entrée en vigueur. Cette durée couvre la phase de conception-construction et la phase d’exploitation et maintenance. La durée de la phase d’exploitation et maintenance seule est fixée à 30 ans à compter de la notification de la mise en service.

Réagissant à ce sujet, Emmanuel Nganou Djoumessi, le MINTP, explique que : « l’Etat a confié au partenaire privé CHEC, le financement partiel, la conception, la construction, l’exploitation, l’entretien, et la maintenance de l’autoroute, étant entendu qu’une partie de l’investissement financier était déjà prise en charge par ce même Etat. Il en a résulté un partage de risque d’exploitation, avec une entité, société de projet, la Kribi Highway Management créée à cette fin. Cette Kribi Highway Management va s’employer à entretenir, et exploiter l’ouvrage ».

Lire aussi : Nganou Djoumessi veut réaliser un audit financier du projet de construction de l’autoroute Kribi-Lolabé 

Selon le contrat, Kribi Highway Management est dédiée uniquement au projet, et CHEC est l’actionnaire unique actuellement dans le capital, et devra y demeurer comme actionnaire de référence avec au moins à 51% pendant toute la durée du Contrat. Toute cession du Contrat de Partenariat doit faire l’objet d’une autorisation préalable écrite de l’État conformément à la législation en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here