Cameroun : Accostages réussis de nouveaux engins nautiques au Port de Douala-Bonabéri

0
Arrivée du Dika Mpondo Akwa au Port de Douala-Bonabéri. Crédit Photo: PAD

Accostages réussis des nouveaux engins nautiques au Port de Douala-Bonabéri. En effet, le lot de trois embarcations annoncé par la plateforme portuaire est arrivé ce dimanche, 22 juillet 2019, a appris bougna.net.

Le premier engin, baptisé « Dika Pondo Akwa », un appareil multifonctionnel 3 en1 qui servira au transport des bouées, du quai de servitude vers les positions géo-satellitaires prédéfinies dans le chenal d’Accès. « Il possède également la capacité d’effectuer des levées bathymétriques », précise le Port Autonome de Douala (PAD).

Le deuxième engin a pour nom de baptême : « Lake Barombi Mbo », du nom des célèbres chutes du Nord-ouest. Il s’agit d’une Vedette d’appui au balisage qui sera dédiée au transport des techniciens de balisage sur le plan d’eau lors des interventions de maintenance et de contrôle physique et fonctionnel des bouées.

A LIRE AUSSI SUR BOUGNA.NET

Le PAD renforce son parc avec deux engins nautiques acquis chez le constructeur Astilleros Armon S.A.

Le troisième engin est un faucardeur (navire d’entretien d’espaces aquatiques). Ce que l’administration dirigée par Cyrus Ngo’o considère comme étant « la touche écologique du PAD ».

« Avec ces nouveaux navires, le Port de Douala-Bonabéri va gagner en performance, en productivité, en réactivité et en proactivité, car disposant de ses propres équipements de navigation (baliseur, dragues performantes, et plusieurs autres engins nautiques et de servitude », se félicite la plateforme portuaire sur sa page Facebook.

Dragues

Ce lot d’engins n’est pas le seul accosté sur le Port. La drague aspiratrice stationnaire BEAVER 50 baptisée « Vigilance » devant servir pour l’entretien des pieds de quai et les plans d’eau est déjà à Douala. « Elle est arrivée ce matin par le navire Brattingsborg », a notamment pu lire bougna.net.

A LIRE AUSSI SUR BOUGNA.NET

Avec « Chantal Biya » et les nouvelles dragues, le Port de Douala espère « trouver une solution définitive » au problème d’engorgement du chenal et des pieds de quai

Le PAD annonce l’arrivée prochaine de la Drague stationnaire en marche TSHD 3000. Elle est en cours de finition dans les ateliers de l’entreprise hollandaise IHC. Il s’agit du premier constructeur mondial de ce type de navire.

Economies

 « D’une capacité de 3000 m3 de puit, elle devrait arriver au port de Douala-Bonaberi avant la fin de l’année 2019. Ce parc d’engins nautiques sera renforcé par la Drague “Chantal Biya” en cours de réhabilitation par les techniciens du Port Autonome de Douala », ajoute le PAD.

Ces acquisitions vont permettre de réaliser des économies importantes. En effet, entre 1997 et 2018, l’entreprise a dépensé un peu plus de 141, 853 milliards de FCFA dans le dragage des quais.

 

Lire aussi :

11/07/2019      Qui est EJN NEGRI, l’entreprise française chargée de construire le Duc d’Albe du PAD ? 

01/07/2019      L’ancien journaliste de la CRTV devenu communicant Raoul Simplice Minlo est désormais formateur CNUCED en gestion moderne des ports 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here