Catastrophe d’Eséka : Selon Camrail le processus d’indemnisation en cours est réalisé dans le respect des droits des victimes et de leurs ayants droit

0
Catastrophe d'Eséka Camrail. Crédit Photo: Newsducamer

Alors que la polémique autour de la répartition de l’aide spéciale du Chef de l’Etat en faveur des blessés de l’accident ferroviaire du 21 octobre 2016 bat son plein, le concessionnaire du chemin de fer, Camrail, fait sa mise au point.

Dans une note d’information publiée sur son site Internet, la Cameroon Railways se félicite de la répartition par l’Etat du Cameroun à travers les services du Premier Ministre Chef du Gouvernement, de l’aide spéciale du Chef de l’Etat.

Elle ajoute, par ailleurs que dans le cadre des actions d’indemnisation menées à son niveau et par ses assureurs au bénéfice des blessés, des familles et ayants droit des personnes décédées et aux personnes ayant perdu des objets dans l’accident ferroviaire du 21 octobre 2016 à Eséka, des avancées sont notables.

A LIRE SUR BOUGNA.NET

Catastrophe d’Eséka : Camrail a déjà indemnisé 42 victimes (Ministère des Transports)

« 91% au moins des dossiers relatifs à l’indemnisation des personnes décédées ont été réglés ou sont en attente de signature de protocole d’accords ou d’homologation devant le tribunal ; 99% des passagers blessés ont déjà été définitivement indemnisés alors que 3 cas, qui ont fait l’objet d’une évacuation sanitaire à l’étranger, sont encore pris en charge ; et bénéficient de l’accompagnement comme tous les autres blessés des médecins mobilisés ; et 100% des personnes ayant subi un préjudice matériel et dont les dossiers étaient conformes ont toutes été remboursées », peut-on lire dans ledit document.

Ces opérations d’indemnisation, précise la filiale du groupe Bolloré, ont été réalisées sur la base des dossiers ouverts par les victimes et leurs ayant-droits dans les cellules d’accueil et d’information ouvertes dans les gares de Yaoundé et de Douala Bessengue.

Au-delà des campagnes d’appels initiées, les dossiers d’indemnisation ont été instruits et discutés sur la base des éléments présentés, des dispositions légales applicables, et de la valorisation faite par CAMRAIL et ses assureurs. Les protocoles d’accord convenus avec les victimes et leurs ayant-droits ont été homologués par les instances judiciaires compétentes.

 

Lire aussi :

18/03/2019      Transport ferroviaire : Ngalle Bibehe n’exclut pas une reprise des wagons-voyageurs cette année 

25/01/2018      Un train voyageurs de Camrail, cible de tirs à l’arme lourde non-loin de Bélabo 

08/02/2019      Infrastructures ferroviaires : Balade sur les rails de la mise en œuvre du Programme quinquennal N°1 en 2018 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here