Cameroun : La Douane et DHL démantèlent un réseau d’arnaqueurs des usagers

0
Agent de DHL. Crédit Photo: DHL

La Direction générale des Douanes (DGD) et la branche camerounaise du géant mondial du transport de colis et de la logistique DHL viennent de démanteler un réseau d’arnaqueurs des usagers.

Ce réseau, constitué de faux déclarants en douane et d’agents de DHL s’était spécialisé dans l’extorsion des usagers lors des retraits des colis, en leur imposant le paiement des taxes douanières « sans facture ».

Le pot aux roses est découvert cette semaine. A la suite du dépôt, par plusieurs victimes, de plaintes contre des agents des deux administrations. Une information relayée notamment par le forum « Le Quatrième Pouvoir » sur sa plateforme digitale Facebook.

Cette plateforme site par exemple le cas d’un client, venu retirer son coli d’une valeur de 150 Euros (environ 97 500 FCFA) et 55 euros de frais d’envoi (autour de 35 750 FCFA), qui s’est vu imposer le paiement de 230€ soit 150.000 FCFA.

Ledit coli contenait 2 téléphones de marque Konrow valeur estimative 110 euros (près de 71 500 FCFA) ; une robe pour enfant de 19 euros (un peu plus de 12 350 FCFA)  ; une chaussure pour enfant de 20 euros (autour de 13 000 FCFA), une lettre (enveloppe 20 centimes) le tout, pour une valeur de 150 Euros (environ 97 500 FCFA) et 55 euros de frais d’envoi (autour de 35 750 FCFA) s’est vu imposer le paiement de 230 euros (soit 150.000 FCFA).

 

Explications

Jointes par bougna.net, des sources généralement bien informées au sein de l’administration douanière expliquent que « Pour ce cas précis les responsables de DHL nous ont avoué qu’il s’agissait d’une complicité entre des agents DHL et des déclarants ambulants. Des agents DHL ont été identifiés via des caméras de surveillances et l’écoute de leurs communications téléphoniques ».

« Ces agents ont été sortis des effectifs de DHL. Pour les déclarants en question, DHL a pu les identifier également, l’accès dans ses locaux leur a été interdit. Il a été recommandé aux victimes de porter plainte devant les instances judiciaires », ajoutent nos sources.

D’autres responsables du logisticien restés sous anonymat confirment qu’une rencontre avec le Chef de Bureau principal hors classe des colis postaux et le Chef de la Subdivision commerciale de Yaoundé Gare s’est tenue ce vendredi, 02 octobre 2020.Objectif : débattre de toutes les difficultés rencontrées par la Douane, l’opérateur DHL et les usagers du service.

Des recommandations issues de cette rencontre, les deux entreprises ont convenu de « réglementer l’accès des usagers dans les messageries, sensibiliser les ces derniers aux risques d’escroquerie auquel ils sont exposés et exiger systématiquement la présentation d’un ordre de transit ou d’une procuration dûment délivrée pour toute opération de dédouanement de colis par une personne autre que le propriétaire réel ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here