Le Nord, champion de la contrebande des véhicules au Cameroun

6

Entre le 04 juin et le 06 août 2018, les unités opérationnelles des douanes ont mis la main sur 40 véhicules entrés frauduleusement sur le territoire camerounais, a appris bougna.net. Les données rendues publiques par la Direction générale des Douanes ajoutent que lesdites saisies ont été réalisées dans 06 Régions, à savoir : le Littoral, l’Est, l’Adamaoua, le Centre, l’Ouest et le Nord.

Pour le seul mois de juin, 06 véhicules ont été saisis. En juillet, le nombre de véhicules a presque quadruplé, pour atteindre le nombre de 26, avant de redescendre à 07 véhicules saisis au cours du mois d’août. Deux interprétations sortent de cette saisie. La première, fait de la région du Nord la principale porte d’entrée des véhicules de contrebande. La seconde, un peu plus nuancée, laisse croire que la région est le foyer national de la contrebande véhicules, y compris ceux venus des autres zones frontalières.

En effet, dans un classement des saisies réalisé par la DGD, le Nord apparaît en tête des saisies, avec 25 véhicules. Il est suivi par l’Adamaoua (05 saisies), le Littoral (04 saisies), l’Ouest (03 saisies), l’Est (02 saisies) et la région du centre, arrive en queue de classement avec une seule saisie. La saisie la plus spectaculaire de cette année reste celle de Garoua, où 10 véhicules ont été happés avec l’appui des autorités judiciaires.

La mission de Surveillance du territoire national si chère à l’Administration des Douanes porte des fruits sur le terrain. Entre le 29 et le 31 juillet 2018, la Brigade mobile des Douanes de Banyo (Secteur des Douanes de l’Adamaoua) a saisi deux grosses cylindrées entrées de manière frauduleuse sur le territoire national. Des informations obtenues auprès de la Direction générale des Douanes, il s’agit d’une Land Cruiser (année 2013) et d’une Lexus (année 2007). Les deux véhicules saisis entre le 29 et le 31 juillet 2018, rentrent dans le cadre de la campagne de lutte contre l’utilisation des faux documents de dédouanement, engagée par l’administration douanière. Une campagne qui a pris un virage au cours du mois de juillet dernier.

Avant l’opération de Banyo, c’est à Douala que les éléments de la Mission spéciale de surveillance baptisée « Fascil II » ont mis la main sur une importante cargaison comprenant notamment 315 pneus de véhicules automobiles. La cargaison a été interceptée après une course poursuite de l’Aéroport international de Douala au quartier New-Bell, avait appris bougna.net.

La Direction générale des Douanes n’a pas souhaité communiquer sur l’identité des personnes interpellées dans le cadre de ces opérations. La seule information mise à notre disposition, c’est que « les procédures contentieuses sont en cours ».

Là où l’administration douanière a par contre souhaité communiquer, c’est au sujet de sa détermination à lutter contre les réseaux de contrebande. « Les dispositifs de surveillance sont renforcés aux frontières et à l’intérieur du territoire. Les véhicules importés constituent une importante niche de mobilisation des recettes douanières. Les autres trafics illicites transfrontaliers figurent aussi dans la ligne de mire des gabelous qui ne démordent pas face aux ingéniosités malveillantes des fraudeurs et contrebandiers », a ajouté la DGD.

Au premier semestre, les recettes douanières issues de l’importation des véhicules de tourisme ont atteint 19,7 milliards de FCFA. Les importations de véhicules représentent le deuxième plus gros budget de la Douane, derrière l’importation des carburants et des lubrifiants.

6 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here