Cameroun : Quand le Plan de relance de Camair-Co aiguise les appétits des géants de l’aviation

2
Crédit Photo: africapresse

L’avionneur brésilien Embraer veut participer, aux côtés de l’Etat du Cameroun, à la mise en œuvre du Plan de redressement de la compagnie nationale de transport aérien Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co).

L’annonce a été faite ce 02 octobre par Vivian Loss Sanmartin, l’ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire du Brésil au Cameroun. La diplomate, porteuse d’une « lettre » du constructeur d’aéronefs, a été reçue en audience par Jean Ernest Masséna Ngalle BIBEHE, le Ministre des Transports.

Ce n’est pas la première fois que Camair-Co exploite des avions de Embraer. En 2019, la compagnie a acquis un Embraer ERJ 145 pour renforcer son offre sur ses lignes domestiques. L’avion, mis en service le 1er juin de la même année, permettait notamment de relier les deux capitales (Douala Yaoundé) aux capitales régionales du septentrion (Garoua, Maroua, et Ngaoundéré).

La piste du Qatar

Embraer s’ajoute à la liste des constructeurs d’avions prétendants ou pressentis pour accompagner le Cameroun dans la mise en place du Plan de redressement de sa compagnie nationale de transport aérien.

A lire sur bougna.net

Transport aérien : Le Qatar exprime sa volonté d’accompagner le Cameroun dans la redynamisation de Camair-Co

Pour rappel, le 25 septembre 2019, en marge des travaux de la 40eme Assemblée Générale de l’OACI à Montréal, Jassim bin Saif al Sulaiti, le ministre des transports du Qatar, et Jean Ernest Masséna Ngalle BIBEHE, tiennent une séance de travail.

Le membre du gouvernement qatari signifie au Ministre camerounais des Transports, la volonté de l’Emir du Qatar, d’accompagner le Cameroun dans son projet de redynamisation de la Cameroon Airlines Corporation.

« Les échanges entre les deux ministres ont principalement porté sur la redynamisation de la compagnie aérienne nationale Camair-Co. C’est ainsi que des points sur, la densification de la flotte, la formation du personnel navigant et technique, l’ouverture d’un centre de maintenance, l’accompagnement technique et l’ouverture du capital de la compagnie ont été évoqués », précisé le Ministère des Transports, dans un communiqué rendu à la suite de cette rencontre.

Le retour de Airbus ?

Mais avant l’offre du Qatar, le Cameroun travaille déjà sur une autre piste. Celle de l’avionneur européen Airbus. Les dossiers, ouverts depuis plusieurs années, sont rouverts en 2019, après une visite à l’usine d’assemblage des Airbus A220 de Montréal (Canada).

A lire aussi sur bougna.net

Transport aérien : En attendant Boeing, Camair-Co se remet sur la piste des Airbus

Au cours de cette visite, Jean Ernest Masséna Ngalle BIBEHE, par ailleurs Président du Conseil d’administration de Camair-Co, et Louis Georges Njipendi KUOTU, Directeur général sont particulièrement intéressés par les capacités techniques, opérationnelles et commerciales de la gamme des Airbus de la famille.

« Il est important de noter que d’un point de vue technique et opérationnel, ces avions offrent une capacité de 100 à 150 sièges, une réduction de consommation en carburant de 20% et une réduction des coûts de maintenance estimée à près de 25% comparativement aux aéronefs de même type. Par ailleurs, lesdits aéronefs sont adaptés pour des vols domestiques régionaux et intercontinentaux », précisera d’ailleurs une source proche du dossier.

Le mauvais décollage des Boeings

Alors que les pistes du Qatar et de Airbus se préparent, le Cameroun semble s’éloigner, progressivement, de la piste de Boeing. En tout cas, depuis l’annonce, en 2015, de l’acquisition de deux Boeing 737 Dreamliner (109 milliards de FCFA) par la compagnie nationale de transport aérien, le dossier a été remis dans les tiroirs.

A cette liste des constructeurs, il faut ajouter d’autres pays, dont les Emirats Arabes Unis, détiennent, depuis mars dernier, un accord aérien signé avec le gouvernement camerounais. Cet accord paraphé le 15 avril 2015, « contribuera au renforcement de la coopération entre les deux pays et au développement de l’aviation civile à travers l’établissement des services aériens entre le Cameroun et les Émirats arabes unis », précise Jean Ernest Masséna Ngalle BIBEHE.

A lire aussi sur bougna.net

Louis Georges Njipendi KUOTU : Si les conditions sont réunies, Camair-Co pourrait reprendre ses vols domestiques début octobre

La Camair-Co, déjà en proie aux tensions internes (arriérés de salaires et pannes d’avion) a totalement cessé ses activités en mars dernier après la découverte du premier cas de coronavirus au Cameroun.

Rencontré par bougna.net en août dernier au Salon de l’Action Gouvernementale (SAGO), Louis Georges Njipendi KUOTU annonçait la reprise des vols domestiques « dès le début du mois d’octobre prochain ». A condition que toutes les conditions (financières et matérielles) soient réunies, avait-il conclu.

Lire aussi :

31/05/2019      Ernest Dikoum : Pourquoi la mise en œuvre du Plan de relance de Boeing n’était pas urgente 

06/06/2019      Tout savoir sur l’Embraer ERJ 145 LR, l’avion avec lequel Camair-Co a fêté le ramadan

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here