Retards, renchérissement des coûts…ces séquelles indélébiles de la Pénurie de carburant

0
Des engins de BTP garés pendant la pénurie de carburant

Lundi, 18 juillet 2022, en pleine crise dans le circuit de distribution du carburant, Arab Contractors défraie la chronique. Dans une note de service parvenue à notre rédaction, l’entreprise égyptienne fait une annonce inattendue. « En raison de la pénurie de Diesel, ayant par conséquent occasionné la pénurie de gasoil au Cameroun ; le Directeur Général d’Arab Contractors Cameroon Ltd informe son personnel qu’au regard de la difficulté à s’approvisionner en gasoil pour la réalisation des travaux restants, il sera procédé, indépendamment de sa volonté, à la mise en congés technique de l’ensemble du personnel des projets dès le jeudi, 21 juillet ».

Dans sa note, le Directeur Général précise cependant que « cette mise en congé s’étend sur la période que durera la crise et ce, dans la limite de six mois liée à la durée maximale de congé conformément à la réglementation en vigueur ».

A lire : Pénurie de carburant : Des syndicats de chauffeurs demandent l’approvisionnement immédiat de toutes les stations-service 

Au sein du gouvernement, cette décision met en lumière un pan inexploré de la crise : son impact dans les chantiers de construction des infrastructures en général, et dans la construction des routes en particulier. Dans ce qu’elle appelle « travaux restants » l’entreprise compte le chantier de construction de la route Mengong-Sangmélima qui est en phase finale, et Bikoula-Djoum, déjà réceptionnée. Mais le cas de Arab Contractors apparaît comme l’arbre qui cache la forêt.

Panne sèche dans les chantiers

Sur la section Ntui-Ndjolè-Mankim (169,7), de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Léna-Tibati, l’entreprise chinoise China Railway 20 Bureau Group Corporation (CR20) dit être frappée de plein fouet par la pénurie de gasoil. « Voici deux semaines que nous n’avons pas de carburant pour les engins. Le fournisseur dit n’avoir pas assez de stocks pour satisfaire sa clientèle. Ceci porte un coup aux activités qui déjà s’exécutent avec peine », renseigne une source généralement bien informée au sein de l’entreprise.

Lire aussi : Route Ntui-Mankim : Ce qui change et ce qui ne change pas avec l’arrive de CR20 

Combien sont-elles, ces entreprises qui accusent le coup ? Quel est l’impact de la crise de la distribution du carburant dans les chantiers routiers ? Au Ministère des Travaux Publics, un très haut cadre, sous anonymat, explique que « toutes les Entreprises de BTP engagées dans les projets de construction ont le même problème que Arab Contractors. La situation est d’autant plus alarmante qu’elle survient après la pénurie de ciment qui a elle aussi eu un impact négatif sur l’exécution des projets ».

Pour avoir une idée de l’ampleur des dégâts, il faut se référer au projet de performance 2022 du MINTP. Dans ce document dont BOUGNA a pu obtenir copie, le département ministériel projette la livraison de 492,22 km de nouvelles routes bitumées dont 193,12 km dans le cadre du Volet PLANUT, 158,92ml d’ouvrages d’art de grande portée construits, 171,5 km de routes bitumées réhabilitées, 840 ml d’ouvrages d’art de grande portée réhabilités, 709,68 km de routes bitumées entretenues et 638,42 km de routes en terre entretenues. Calculatrice en main, c’est une bonne centaine de projets qui sont ainsi impactés par la crise.

Retour du carburant

Jeudi, 21 juillet 2022. Pressé, le gouvernement annonce la bonne nouvelle. 24 millions de litres de carburants viennent d’être déchargés « pour satisfaire la demande », écrit Gaston Eloundou Essomba, le Ministre de l’Eau et de l’Energie (MINEE). « Un navire a déchargé lundi dernier 13 000 000 litres de super. Mercredi matin, un autre navire a été mis en déchargement : soit 8 500 000 litres de gasoil et 2 500 000 de litres de pétrole », précise-t-il.

Lire aussi : Pénurie de carburant : Pour satisfaire la demande, l’Etat importe 24 millions de litres en une semaine 

Au total, rappelle le MINEE, « 1 459 000 litres de carburant ont été transférés mardi 19 juillet à Yaoundé qui disposait déjà d’un stock initial de 250 000 litres. Donc en clair, ce mardi-là, le dépôt de Yaoundé a reçu environ 1 600 000 litres et a mis sur le marché 1 263 000 litres de carburant. Ce mercredi, 2 049 000 litres ont été transférés à Yaoundé et sont en train d’être mis sur le marché ».

Une annonce qui suffit pour rassurer Arab Contractors. Jeudi, 21 juillet, l’entreprise revient sur sa décision, et annule la mise en congé technique l’ensemble du personnel. « A la faveur des dispositions gouvernementales pour pallier à la pénurie de carburant observées ces dernières semaines, faisant suite aux assurances données par nos fournisseurs de carburant quant à l’approvisionnement en gasoil de l’entreprise », justifie Ashraf Pahmi, le DG de Arab Contractors.

Si une solution partielle a été trouvée à la pénurie, nos sources au MINTP craignent des conséquences à long terme dans les projets routiers. « Forcément il y aura des délais supplémentaires et un renchérissement des coûts du projet », concluent-elles.

Frégist Bertrand TCHOUTA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here