Véronique MOAMPEA MBIO (DG SCDP) : « Les cinq dernières années ont permis à la SCDP, de faire un saut qualitatif »

0
Veronique MOAMPEA MBIO, DG de la SCDP

Arrivée à la tête de la SCDP en 2018, Véronique MOAMPEA MBIO a connu cinq années de haut et de bas. Un an après sa nomination, un incendie ravage une partie des unités de production de la SONARA. Un incendie qui « est venu perturber considérablement la chaîne d’approvisionnement en produits pétroliers, contraignant le gouvernement à mettre sur pied un nouveau mécanisme d’approvisionnement basé sur les importation », réagit Véronique MOAMPEA MBIO. L’année d’après, la crise sanitaire ajoute sa complexité à l’activité de la SCDP, puis, la crise russo-ukrainienne. Une crise qui a eu un impact sur le Cameroun. « Notamment en raison de l’embargo imposé à la Russie, a entraîné une réduction de la disponibilité des produits et une flambée des prix de ceux-ci sur le marché international », ajoute la DG de la SCDP. Dans « SCDP Panorama », une édition spéciale produite par la SCDP, Véronique MOAMPEA MBIO dresse son bilan à la tête de cette société publique, dont le caractère stratégique s’est renforcé avec les crises dans le circuit d’approvisionnement de ces dernières années.

 

Sur le bilan des cinq années passées à la tête de la SCDP…

Décembre 2018-Décembre 2023 : cinq années que nous officions à la tête de la Société Camerounaise des Dépôts Pétroliers (SCDP). Cinq années d’engagement et d’abnégation au cours desquelles il nous a fallu tenir le gouvernail de l’entreprise afin que la SCDP reste et demeure cette entreprise citoyenne, co-garante de la disponibilité des produits pétroliers au Cameroun, et dans certains pays de la sous-région Afrique centrale.

Pourtant le contexte n’était pas propice à des vents favorables, et pour cause. L’incendie de la Société Nationale de Raffinage (SONARA) en mai 2019 est venu perturber considérablement la chaîne d’approvisionnement en produits pétroliers, contraignant le gouvernement à mettre sur pied un nouveau mécanisme d’approvisionnement, basé sur les importations.

A lire : Le CFSID de la SCDP, se positionne comme le centre de référence en matière de formation à la sécurité industrielle – Bougna.net

De même, nous avons été confrontés aux impacts négatifs de la pandémie à Coronavirus et de la crise russo-ukrainienne. Celle-ci notamment, en raison de l’embargo imposé à la Russie, a entraîné une réduction de la disponibilité des produits et une flambée des prix de ceux-ci sur le marché international.

Face à toutes ces secousses, nous avons tenu bon. La SCDP, entreprise stratégique de l’aval du névralgique secteur pétrolier, a maintenu son rang, en assumant avec détermination et résilience, ses missions régaliennes.

Sur les réalisations opérées en cinq ans…

Indéniablement, les cinq années qui viennent de s’écouler ont été l’occasion pour la SCDP, de faire un important saut qualitatif à la lumière des transformations profondes opérées par l’entreprise au niveau des process, des infrastructures, de la gestion des opérations, des ressources humaines et des relations avec les différentes parties prenantes.

A titre d’illustration, je citerai la toute récente mise en service d’un nouveau pipe-line de réception de produits, qui relie les installations du Port Autonome de Douala à notre dépôt-mère de Bessengue.

Lire aussi : Port de Douala-Bonabéri : Ce qui va changer avec le nouvel appontement pétrolier – Bougna.net

En plus de résoudre le problème de vulnérabilité de la chaîne logistique existante, cette infrastructure vient aussi accroître, de manière substantielle, les capacités de réception des produits pétroliers, en réduisant de moitié la durée actuelle de déchargement des navires. Ceci permettra de décharger simultanément deux navires, ce qui accroît la garantie de la disponibilité constante des hydrocarbures dans le pays, tant que les produits sont disponibles. Ce faisant, il en résulte une réduction substantielle du coût des surestaries supporté par le budget de l’Etat.

Cette réalisation vient s’ajouter à tant d’autres, toutes aussi importantes, qui ont permis à notre entreprise de moderniser sa gouvernance dans toutes ses dimensions et de renforcer son dispositif de sûreté et de sécurité.

Pour toutes ces raisons, nous disons tous merci. D’abord aux institutions de la République, au premier rang desquels le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, qui a bien voulu faire confiance à une femme, en lui confiant les rênes d’une entreprise stratégique du secteur pétrolier.

Lire aussi : Au Cameroun, la SCDP termine l’année 2021 avec un résultat net de 2,3 milliards (+64%) – Bougna.net

Ensuite, nous saluons le soutien constant du gouvernement, de notre tutelle, ainsi que du Conseil d’administration. A chacune de ces hautes autorités, nous témoignons notre déférente gratitude pour leur accompagnement soutenu.

Nos remerciements vont également à l’ensemble des partenaires de la chaîne de distribution (importateurs, marketeurs et transporteurs) des produits pétroliers. Notre mission de stockage des produits dans le circuit qui conduit à leur livraison aux ménages et aux industries, reste intimement liée à leurs activités.

Enfin, si nous sommes parvenus à ces résultats globalement positifs, si la SCDP a tenu son rang et maintenu le cap, c’est aussi et surtout grâce à l’engagement, le professionnalisme, l’esprit d’équipe, le travail acharné et la résilience de l’ensemble du personnel que nous félicitons et remercions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here