Cameroun : Maersk, le plus grand Armateur du monde va utiliser le PAK comme point de transbordement

3
Accostage d'un Porte-conteneurs de Maersk Line au Port de Mboro. Crédit Photo: bougna.net

Selon les informations obtenues par bougna.net auprès de sources généralement bien informées, Maersk, N°1 des armateurs dans le monde, va faire escaler certains de ses services de transbordement par le Port autonome de Kribi (PAK). Concrètement, renseignent nos sources, le géant mondial devrait passer par le Port pour relier l’Asie, le Gabon, le Ghana, le Nigeria et le Congo.

La première escale d’un bateau de de l’Armateur danois sur la place portuaire de Mboro s’est faite le vendredi, 02 août dernier. L’armateur devrait, dans les dix prochains jours, effectuer pas moins de 4 escales entre ces cinq destinations, a également appris bougna.net.

Maersk Line, dont l’un des bateau a accosté au Port de Mboro est la branche principale de la compagnie. Au 1er juin 2018, sa flotte utilisait 700 navires dont 300 appartenant en propre à la compagnie. Onze font partie de la classe Triple E de seconde génération inaugurée avec le navire Madrid Maersk ayant une capacité nominale de 20 568 EVP (équivalent vingt pieds). Cette branche avait un profit d’environ 1,5 milliard de dollars en 2013.

« Il y’a lieu de souligner que l’arrivée de Maersk a été rendue possible par la mise en œuvre d’importantes mesures par le DG du PAK visant à rendre le tarif des services plus compétitifs, à alléger les procédures de passage des navires et des marchandises et surtout à améliorer la coordination des administrations au Port de Kribi », explique Habib Iya, le Dpcm du Port autonome de Kribi.

A LIRE SUR BOUGNA.NET

Pour devenir plus attractif, le Port de Kribi envisage une révision des tarifs du Terminal Polyvalent

Cette révision des tarifs Patrice Melom en avait fait son cheval de bataille. Dans le traditionnel « Cahier annexe Evolution du Trafic et indicateurs de performances » (une revue du Port autonome de Kribi parue en octobre 2018), le Directeur général plaçait d’ailleurs cette mesure parmi les 11 points inscrits dans la feuille de route à court terme de la plateforme portuaire.

Les autres mesures portaient sur le PAK le déploiement d’une promotion active vers les couples (services, prospects) ; la réhabilitation des infrastructures du domaine portuaire et fluvial du PAK) ; la compétitivité des prix et des relations clients ; la fluidité du passage portuaire axée sur la dématérialisation et la facilitation des procédures portuaires ; et, enfin, le maintien d’un standard de sûreté portuaire élevé, compris comme un facteur d’attraction commerciale, pour ne citer que ceux-là.

Pari gagné

Lorsqu’il présentait sa feuille de route, Patrice Melom semblait n’avoir aucun doute sur leur efficacité. « Pour ce qui est de l’import/ export, après deux premiers mois plutôt poussifs durant lesquels il a fallu se déployer pour dissiper le scepticisme qui caractérisait le Port de Kribi et corriger le positionnement qui le plaçait comme un port exclusivement dédié aux opérations de transbordement, les prémisses d’une réelle embellie sont perçues », avait-il relevé.

Mais l’arrivée de Maersk, plus qu’une récompense des efforts fournis, est un vrai signe de la montée en puissance de cette plateforme portuaire mise en service il y a seulement 17 mois. « La décision du N°1 mondial des armateurs de desservir Kribi est non seulement une confirmation de la bonne tenue des performances portuaires de Kribi mais sera à tous les coups un vecteur d’accélération et de dynamisation de la place portuaire », s’est contenté de dire Habib Iya.

Rester dans la durée

L’accostage du bateau de Maersk sur le Port de Mboro ne devra pas être considéré comme une fin. En effet, des spécialistes du sujet joints par bougna.net conseillent au PAK « de saisir au bond ces opportunités d’escale de transbordement, pour fixer durablement l’armateur Maersk et parvenir à ouvrir ces services imports et exports ».

Pour rappel, A.P. Møller-Mærsk est un grand armateur opérant partout à travers le monde, et la plus grande entreprise du Danemark. Connu aussi sous le simple nom de Mærsk, le groupe est présent dans le transport maritime avec Maersk Line, première compagnie maritime et plus grand armateur de porte-conteneurs du monde. La compagnie Maersk possède la plus grande flotte au niveau mondial, celle-ci compte 1595 navires et plateformes pétrolières, avec un profit d’environ 3.7 milliards de dollars en 2013.

 

Lire aussi :

 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here