Cameroun : Suite aux menaces de fermeture du Ministère des Transports, des Centres de Contrôle se mettent à jour

0
Centre de contrôle technique automobile. Crédit: Ministère des Transports

Il est un peu plus de 09 heures. Dans ce marché de Mendong (dans l’arrondissement de Yaoundé 6), « bayam-sellam », et ménagères ont déjà largement eu le temps de vendre et d’acheter leurs vivres. Au milieu de ce capharnaüm, le centre de contrôle technique automobile NACHO, habituellement fréquenté, présente un air de jour de congés. On est pourtant samedi, 09 mai 2020 jour de travail, mais ici, l’entreprise a fermé les portes pour réaliser des travaux pas tout à fait habituels. Il s’agit du basculement de l’ancien système de délivrance de la vignette de visite technique automobile au niveau système fourni par Prooftag-CATIS, l’entreprise choisie par le Ministère des Transports.

Dans ce centre qui reçoit entre 30 et 60 véhicules par jour, par le moindre engin. Les appareils de mesure sont tous ouverts. Câbles et équipements de tout genre sont disséminés dans la zone de mesure habituellement vide. Au loin, un agent d’entretien, muni d’un aspirateur géant, tente de sortir les bouts de papiers et autres déchets enfouis dans les appareils.

« Comme vous le voyez, nous sommes en plein travail. Nos ingénieurs s’activent à mettre nos équipements à jour au niveau des nouvelles normes édictées par le Ministère des Transports. Et nous profitons également pour faire des travaux de nettoyage », confirme un ingénieur de NACHO.

Application

Si ici, on s’active à se mettre à jour, c’est parce que depuis ce 08 mai 2020, un communiqué signé par Jean Ernest Masséna Ngalle BIBEHE rappelle aux promoteurs de centre de contrôle technique, la nécessité de se conformer à la nouvelle norme en vigueur.

« …une nouvelle vignette sécurisée et un nouveau modèle de procès-verbal de contrôle technique automobile sont en vigueur sur toute l’étendue du territoire national. Il (le Ministre des Transports) met en garde les promoteurs (…) contre toute délivrance de l’ancienne vignette sous peine de du retrait de leur agrément ».

A lire sur bougna.net

Cameroun : Le Ministère des Transports suspend 15 centres de contrôle technique automobile pour non-respect du cahier de charges

La nouvelle norme dont-il s’agit, n’est rien d’autre qu’une application dénommée CERTIDOCS CT. Installée dans tous les 33 centres répartis sur l’étendue du territoire national, elle vient combattre la fraude dans la délivrance des vignettes de visite technique automobile. Un réseau qui, selon le Ministère des Transports, fait perdre plus d’1 milliard de FCFA à l’Etat chaque année.

« Désormais, quand un véhicule entre dans notre centre, les paramètres pris par les appareils sont envoyés dans notre serveur, et le système, après analyse, décide de l’état acceptable du véhicule ou pas », explique notre ingénieur.

Ce qui n’était pas le cas avant, où bien que le système soit informatisé, il dépendait entièrement de l’intervention de l’homme. D’où l’existence de réseaux de délivrance de fausses vignettes automobiles.

A lire aussi sur bougna.net

Cameroun : La fraude des vignettes de visite technique fait perdre plus d’1 milliard à l’Etat

« Avec le nouveau système, il y a une marge minimale au-delà de laquelle le système ne pourra délivrer la vignette. Elle est de 4.4KN pour les pédales de frein, et de 9.8 KN pour le frein à main. Certaines machines évaluent cette sécurité en pourcentage », explique un autre agent rencontré dans un autre centre de contrôle technique situé au quartier Omnisports.

Mais, ajoute-t-il, « globalement, les véhicules qui ne pourront pas atteindre ces mesures ne se verront pas décerner une vignette. Un délai supplémentaire de 15 jours sera accordé aux automobilistes pour faire les révisions nécessaires, et revenir passer à la visite technique avant d’obtenir le précieux document. Une fois de plus, ce sera à la machine de le faire, et plus à nous ».

Selon Clément Kaiser, le Directeur général de Prootag-CATIS, l’objectif est d’aboutir au stade où « Chaque vignette automobile devienne unique et impossible à dupliquer. Qu’elle puisse être contrôlée n’importe où sur le territoire à l’aide d’un Smartphone et de lecteurs qu’on mettra à disposition ».

Limitation

Mais l’arrivée de la nouvelle application ne combat pas uniquement les fraudes. Elle vise, à terme, à sortir des routes tous les véhicules dont l’état ne permet pas la mise en circulation. Des véhicules qui causent 15,39% des accidents de la circulation, comme l’indique le rapport de l’Onu sur la sécurité routière au Cameroun.

Mais l’arrivée de CERTIDOCS CT soulève quelques inquiétudes chez les promoteurs de centres de délivrance de vignette de visite technique. La première réside au niveau des recettes qui pourraient baisser du fait des rejets du système.

A lire aussi sur bougna.net

15,39% des accidents survenus en zones urbaines camerounaises sont dus au mauvais état des véhicules (Rapport)

Au Ministère des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle BIBEHE promet le lancement d’une prime à la casse pour sortir des routes les véhicules vétustes, et permettre aux camerounais d’acquérir facilement des véhicules en bon état. Mais ce projet n’a pas encore été lancé.

Précisions

Joint au téléphone ce samedi, Prooftag CATIS apprend que « tous ceux (les centres de contrôle de visite technique automobile) qui étaient prêts sont déjà installés ». A l’exception de ceux qui n’étaient pas à jour avec le cahier de charges. Conformément aux prescriptions du Ministère des Transports. Il s’agit de ceux qui ont des bans insuffisants, et qui n’ont pas de matériel.

Par rapport aux centres de contrôle technique automobile qui ont été suspendus pour non-respect du cahier de charges, Prooftag CATIS précise qu’ « à ce jour, sauf erreur, nous avons pu installer dans trois centres qui étaient normalement suspendus. Ça veut dire qu’ils se sont mis à jour par rapport à leurs cahiers de charges, et qu’ils ont rempli les conditions pour que le ministère leur donne l’accès pour être installés ».

Au sujet de sa mission, notre source rappelle : « Nous avons fait le développement d’une application. Et nous avons fait 12 points de sécurisation. Concrètement, nous avons fait la réforme de tout le processus de délivrance de la vignette de visite technique automobile ».

Notre source termine en expliquant que « La sécurisation ne concerne pas seulement les recettes. Vous conviendrez avec moi que des gens avaient des vignettes qui étaient « sécurisées ». Mais chaque jour, sur les routes, on trouvait des voitures qui ne ressemblaient à rien, mais qui roulaient avec des vignettes dites sécurisées. Pourtant, à notre niveau, elles ne l’étaient pas ».

 

Lire aussi :

11/03/2019      Visite technique automobile : Les bons et les mauvais points de l’offre du français Prooftag-Catis 

03/04/2019      Cameroun : Le Ministre des Transports veut créer un Centre de visite médicale d’aptitude à la conduite automobile 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here