Cameroun : La BAD signe la fin de l’entreprise ELEVOLUTION sur la route Batchenga-Ntui-Yoko-Léna-Tibati

0

Prière de prendre la porte ! C’est peut-être à ceci que devrait ressembler la lettre du ministère des Travaux publics (Maître d’Ouvrage) à ELEVOLUTION (entreprise contractante) sur les Lots 2 et 3 de la section Batchenga-Ntui-Yoko-Lena-Tibati (RN15).

Ce vendredi, 26 juillet 2019, au cours d’une séance de restitution organisée par Emmanuel Nganou Djoumessi, la délégation des bailleurs de fonds (BAD, BDEAC, JICA) a relevé un chapelet de griefs observés à l’issue d’une visite sur les chantiers du Lot Batchenga-Tibati (380,01 km).

Sur l’ensemble de l’itinéraire, seuls les lots Ntui-Mankim et Mankim-Yoko sont à la traîne. En février dernier, le compteur affichait un taux de réalisation de seulement 4,56% pour un taux de consommation des délais de 53,97%. L’installation de chantier était à 17%, les travaux préparatoires à 20%, les travaux de terrassement à 08%. Même au niveau de la base-vie administration, seulement 35% des œuvres étaient réalisées.

A LIRE SUR BOUGNA.NET

Route Ntui-Yoko : Elevolution s’en sort avec un léger sursis après de nouveaux retards

Cinq mois plus tard, le chantier n’a pas progressé. En tout cas, « Les prestations de cette entreprise sont en deçà des attentes. Elles ne sont pas en adéquation avec ce qui est prévu dans les dispositions contractuelles. Naturellement, il faut tirer les conséquences de tout ça », a notamment déclaré Joseph Kouassi N’guessan, le Chef de la division infrastructures de la Banque africaine de développement (BAD).

Plus grave encore, les partenaires financiers du Cameroun s’interrogent sur la destination des plus de 10 milliards de FCFA d’avance de démarrage et de décomptes versés à ELEVOLUTION depuis le démarrage des travaux en juillet 2017.

« Il est évident que le ministère, Maître d’Ouvrage en est parfaitement conscient. Il n’hésitera pas à prendre les mesures les plus appropriées (…) Ça fait partie des détails techniques pour lesquels la banque reste dans l’attente des propositions qui vont être faites par la partie gouvernementale », a ajouté Joseph Kouassi N’guessan.

A LIRE AUSSI SUR BOUGNA.NET

Route Batchenga-Ntui : En deux ans de travaux, seulement 40,17% des tâches réalisées au mois de février 2019

Cette décision survient après plusieurs rappels à l’ordre des partenaires financiers et du MINTP à l’entreprise. Au cours d’une visite sur les chantiers en mars dernier, Emmanuel Nganou Djoumessi avait interpellé ELEVOLUTION sur les retards dans l’exécution des travaux.

A l’issue de la visite, le Maître d’Ouvrage avait par exemple consenti d’accorder à l’entreprise une « mesure conservatoire ». Et avait demandé à la partie contractante de « faire parvenir son projet d’exécution dans les délais prescrits. Passés ces délais et si le même rythme persiste, Elevolution sera dessaisie de ce projet », avait notamment conclu le MINTP.

 

Lire aussi : 

07/03/2019      Route Ntui-Mankim : Nganou Djoumessi reclasse ELEVOLUTION après ses défaillances sur le chantier 

16/07/2019      Travaux publics : ça roule désormais sur la route Manki II-Pont de la Mapé 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here