Benoît Parfait MBOLE MBOLE (DGTI MINTP) : « Les 60 premiers kilomètres de l’autoroute Yaoundé-Douala sont réceptionnés »

0
Benoît Parfait MBOLE MBOLE DGTI MINTP autoroute

Le Directeur Général des Travaux d’infrastructures présente un état des lieux de l’autoroute Yaoundé-Douala. Et relève les insuffisances observées pendant la visite de la commission de réception provisoire.

Monsieur le Directeur Général, vous avez procédé à toutes les étapes nécessaires pour la réception provisoire. Peut-on enfin réceptionner provisoirement les 60 premiers kilomètres de l’autoroute Yaoundé-Douala ?

Effectivement, les soixante premiers kilomètres de l’autoroute Yaoundé-Douala peuvent être réceptionnés ce jour. C’est vrai, une œuvre humaine n’étant pas totalement parfaite, nous avons quand même fait quelques petites réserves que l’entreprise devra lever pendant le délai d’un mois.

A lire sur bougna.net

Cameroun : Ce 31 décembre, réception provisoire de l’autoroute Yaoundé-Douala

Ce sont des réserves résiduelles, comme le nettoyage de certaines sections du chantier, le recalibrage du cours d’eau au niveau de Manyaï, et quelques réserves résiduelles qui n’ont pas pu être levées faute de temps. L’entreprise a un mois pour lever l’ensemble de ces réserves.

 

Sur le terrain, nous avons constaté une préoccupation par rapport à la sécurisation de cette infrastructure. Notamment les déboulonnages des glissières de sécurité, et les barrières qui, par endroit, sont sectionnées. Qu’est-ce qui va être fait ?

Il s’agit d’actes de vandalisme, qui vont faire l’objet d’un traitement particulier. Si nous laissons cette autoroute dans cet état, nous allons perdre l’infrastructure. Des barrières sont sectionnées pour l’aménagement des riverains. Ceux-ci oublient qu’une autoroute n’est pas un ouvrage de désenclavement. Une autoroute c’est pour relier deux grandes métropoles à grande vitesse. Donc véritablement, les voies de désenclavement vont être aménagées pour desservir les populations qui sont autour de nous.

A lire aussi sur bougna.net

Cameroun-Autoroute Yaoundé-Douala : Comment l’Etat va utiliser les 60 premiers kilomètres

Nous avons également noté un phénomène de réinstallation des populations sur des sites qui ont fait l’objet d’expropriation. C’est pour cette raison que nous disons que ce vandalisme doit faire l’objet d’un traitement particulier. Pour qu’on puisse rappeler aux populations qu’elles n’ont plus le droit de se réinstaller sur ces espaces.

Nous avons des fossés qui sont remblés par des matériaux de construction parce qu’elles veulent aménager des axes à leurs sites de construction. Avec l’aide des autorités administratives et municipales, nous allons procéder à un recensement global de toutes ces infractions-là.

 

A quand l’ouverture au trafic ?

Une autoroute fait appel à une exploitation. Actuellement, nous sommes dans la conclusion des procédures qui vont aboutir à l’exploitation de l’autoroute. Vous avez bien observé qu’au PK0 et à la fin, nous n’avons pas encore les équipements de péage par exemple. Nous sommes en train de tout mettre en œuvre pour que les équipements d’exploitation soient également disponibles pour ouvrir cette autoroute à la circulation.

A lire aussi sur bougna.net

Tarek Hermi : « Nous espérons ouvrir l’autoroute Yaoundé-Douala avant le 31 décembre, et l’offrir au peuple camerounais »

Nous avons également les voies de raccordement au réseau urbain de Yaoundé qui connaissent un avancement significatif. Bien que le raccordement à la RN3 nous pose quelques problèmes avec la non-libération des emprises sur quelques sections. Mais nous sommes véritablement déterminés à ouvrir l’autoroute à la circulation dans les meilleurs délais.

Interview réalisée par Frégist Bertrand TCHOUTA

 

Lire aussi :

01/01/2022      Discours à la nation : Le saut qualitatif de Paul BIYA dans les infrastructures routières 

02/11/2021      Au Cameroun, le chinois CFHEC chausse les gants pour permettre à l’autoroute Yaoundé-Douala de jouer sa CAN 

01/01/2022      Discours à la nation : Le saut qualitatif de Paul BIYA dans les infrastructures routières 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here